Cérémonie de citoyenneté du 17 mars 2017

Discours de Mr Jacques Clavé,  Maire de Mont lors de la Cérémonie de la Citoyenneté le 17 mars 2017

Bonsoir à toutes et tous

Merci d’avoir répondu à notre invitation.

Avec l’ensemble des élus je vous souhaite la bienvenue.

Le moment qui nous rassemble aujourd’hui est particulièrement important et symbolique.

En effet il s’agit d’un passage important dans la vie d’une personne, ce moment où lui sont conférés ses droits civiques d’élire et donc d’exprimer avec tout le poids que cela peut et doit représenter son engagement citoyen.

Votre engagement citoyen, certains l’ont déjà mis en avant en participant aux ateliers jeunes l’été dernier.

Votre présence ici, aujourd’hui est symbolique car elle témoigne de votre volonté à participer à la vie républicaine de notre pays. Autant qu’est symbolique ce lieu où se tiennent les conseils municipaux instances qui régissent la vie de votre commune.

Tout à l’heure avec mes collègues maires délégués, on remettra à chacun d’entre vous sa carte d’électeur et son livret de citoyen.

Je vous engage à bien vous les approprier et à y lire les mots et moments forts qui ont constitué notre démocratie, qui n’est pas si âgée et qui a tremblé parfois. Celle ci doit perdurer grâce à votre engagement qui se traduit aujourd’hui ici par votre présence dont je vous remercie encore une fois bien sincèrement.

Parmi ces expressions, notre devise, inscrite dans la constitution

« Liberté, Egalité, Fraternité » résume l’essentiel des valeurs de notre République.

Chacun de ces trois mots, forts en sens, est chargé de l’histoire qui lui a donné naissance.

La Liberté : La déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen précise que la liberté « consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui »

La liberté demain pour vous c’est pouvoir tout simplement vous exprimer par le bulletin de vote.

La liberté c’est pouvoir s’exprimer, mais toujours dans le respect de l’autre.

La liberté est à vous, mais elle va de pair avec des devoirs, dont celui de respecter les lois et les autres. C’est la base du vivre ensemble. En tant que premier magistrat il est essentiel de vous rappeler qu’en devenant majeurs, vous devenez pleinement responsables de vos actes, pleinement responsables des conséquences de vos choix.

Je vous rappelle ces règles de vie en société, règles que vous avez apprises tout d’abord à la maison et à l’école bien sûr mais aussi dans vos clubs si vous faites du sport ou tout au moins lors de vos loisirs.

L’Egalité : La  déclaration des droits de l’homme et du citoyen précise aussi le principe d’égalité.

Une égalité garantie pour tous que vous soyez un homme ou une femme, quelle que soit votre origine, votre couleur de peau, votre religion, votre condition sociale.

L’égalité ce sont des hommes et des femmes qui se sont battus il y a un peu plus de 2 siècles pour fonder notre République après des siècles de règnes sans partage.

L’égalité c’est aussi lors des élections 1 homme ou 1 femme égale une voix.

L’égalité c’est vous rappeler que les femmes en France n’ont eu le droit de vote qu’à partir de 1944 au sortir de la dernière guerre mondiale.

Je vous rappelle que nous sommes tous des citoyens, égaux en droits. Ce qui signifie que les valeurs de la République s’exercent de la même manière pour tous et ce dans le cadre d’une démocratie laïque.

La Fraternité : Qui doit nous rappeler notre devoir de solidarité, de partage, de respect, contre toute formes d’individualisme ou de communautarisme qui nous menacent en permanence nous et notre République.

Ces valeurs qui devraient être universelles sont toujours en équilibre instable.

Nombre d’événements sont là pour nous le rappeler et parmi eux la triste période de la seconde guerre mondiale où notre démocratie a été mise à mal.

Aujourd’hui dans un contexte que vous connaissez tous la Laïcité doit être raccrochée à ces trois piliers de notre démocratie.

Chacun de nous doit avoir en permanence, conscience de l’immense chance que nous avons de vivre et de contribuer à la vie d’un Etat Démocratique. C’est pour cette raison que nous devons tous continuer à être acteurs et non simples spectateurs de la vie de notre Pays et de décider ce que nous voulons ce qu’il soit. Et ce à tous les étages. Acteur de sa commune, acteur de son territoire, acteur de son pays.

C’est maintenant à vous de décider ce que vous souhaitez avoir. Soit une société figée, soumise à l’arbitraire, à l’inégalité et à l’injustice, soit une société de droits et de devoirs, de libertés et de solidarités, de valeurs tout simplement.

La démocratie, ne l’oublions  jamais, c’est votre droit de changer les choses, de faire progresser les libertés de l’être humain, d’aller toujours vers plus d’égalité et de fraternité. Comme je vous l’ai déjà signalé en parlant de la liberté,

en obtenant le droit de voter et cette autonomie de choix qui vous est donnée, vous devenez responsables et conscients des devoirs qui y sont liés : celui de respecter les droits et la liberté de l’autre, celui de respecter la loi et de participer à la solidarité nationale.

Sans cet équilibre notre démocratie s’effondrerait. Nous en sommes les garants. Maintenant, vous aussi vous en êtes les garants.

Votre responsabilité est grande. Il faut que vous en ayez conscience

Jean-Jacques Rousseau a écrit « Renoncer à sa liberté c’est renoncer à sa qualité d’homme, aux droits de l’humanité et à ses devoirs. » Cette année, vous aurez deux fois d’exercer votre devoir de citoyen. Deux élections qui changeront l’avenir du pays. J’espère que mes mots sauront vous inciter à aller voter. Et pourquoi pas demain devenir de grands acteurs de la vie de votre pays. En commençant par votre commune, et peut être un jour de la République.



Imprimer cette page